logo

logoinserm

logo ups

labo

Prochains séminaires :

Aucun événement

Accés intranet :

Signalisation des nucléotides cycliques et physiopathologie cardiovasculaire

 

VANDECASTEELE Grégoire, DR2 Inserm : Responsable
FISCHMEISTER Rodolphe, DRCE Inserm : Responsablee2-fig1
BRENNER Catherine, DR2 Cnrs
LEBLAIS Véronique, PU UPSud
LEROY Jérôme, MCU UPSud
MANOURY Boris, MCU UPSud
ALGALARRONDO Vincent, MCU-PH UPSud
MIKA Delphine, CR Inserm
PIDOUX Guillaume, CR Inserm
VARIN Audrey, IE UPSud
CRUETTE Manon, CDD IE UPSud
PEYRE Félix, CDD IE UPSud
BARTHE Marion, Doctorante
BEDIOUNE Ibrahim, Doctorant
BOURCIER Aurélia, Doctorante
COQUARD Charlène, Doctorante
DUBOURG Audrey, Doctorante
IDRES Sarah, Doctorante
LIU Dawei, Doctorant
ZHANG Liang, Doctorant


Les nucléotides cycliques (NC) AMPc et GMPc participent aux régulations fondamentales de la fonction cardiaque. Ils constituent des relais intracellulaires essentiels pour les systèmes nerveux sympathique et parasympathique, le NO, les peptides natriurétiques. Mais les NC peuvent avoir des effets bénéfiques ou délétères selon que leur niveau est augmenté de manière aiguë ou chronique. En aigu, ils régulent le couplage excitation-contraction. En chronique, l’AMPc participe au développement de l’hypertrophie et de l’insuffisance cardiaque (IC), tandis que le GMPc possède des effets anti-hypertrophiques. Au cours des années passées, nous avons étudié l’organisation intracellulaire des voies de signalisation AMPc et GMPc, démontré leur organisation en compartiments fonctionnels, et abordé l’étude des altérations de cette organisation dans l’hypertrophie cardiaque pathologique. Nous avons développé des méthodes électrophysiologiques et d’imagerie originales permettant d’enregistrer, sur une cellule myocardique intacte, les changements de concentrations d’AMPc ou de GMPc, ainsi que des paramètres fonctionnels essentiels.

e2-fig2